13/11/2015

SANS A-

Handicap physique et affectif, la double peine !
 
Le site Sans A présente un croisement de plusieurs témoignages autour de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap. De Alain, atteint de spina bifida depuis sa naissance (malformation de la moelle épinière qui entraine une paralysie de ses jambes) à Jennifer Fournier doctorante à l’université de Lyon, en passant par Sarah infirmière dans un établissement près de Rennes, tous dénoncent le manque de considération, de compréhension, d'attention de la société qui préfère percevoir la vie affective et sexuelle comme vecteur de risques pour la personne en situation de handicap. 
Comment ne pas rester insensible et surtout non concerné quand Alain lâche « j’aurais souhaité ne jamais exister » ? 

05/11/2015

Direct Matin.fr

Un bel exemple chez nos voisins

5 premières assistantes sexuelles en République Tchèque

Ces 5 assistantes sexuelles volontaires "choisies avec soin", ont été formées et ont dû signer un code d’éthique. Au delà de l'assistance sexuelle "elles doivent encourager leurs clients à gagner en assurance, à parler librement de leurs besoins, ou encore à se renseigner sur les moyens de contraception".

Lire l'article

21/10/2015

A lire

Début octobre, le Huffington Post a donné la parole à Pascale Ribes, vice-présidente de l’APF et secrétaire de CH(s)OSE.

Dans une tribune, elle y expose clairement les attentes des personnes en situation de handicap au sujet de l’assistance sexuelle, la nécessité d’un débat en France sans tabou ni fantasme et la dangerosité et l’hypocrisie de la situation actuelle pour toutes personnes concernées par l’assistance sexuelle (personnes en situation de handicap, entourage, assistant(e)s sexuel(le)s, professionnels…)

Vous trouverez l’article dans son intégralité sur le site du Huffington Post : http://www.huffingtonpost.fr/pascale-ribes/sexualite-hand..."