Film

  • "En Corps et encore" Film documentaire

    En corps et encore.JPG

    Les relations affectives et sexuelles en soins palliatifs, un double tabou abordé au travers de la parole de trois personnes en situation palliative. Les témoignages mettent en avant les pertes vécues, la nécessité d’ouvrir le dialogue et les ajustements possibles pour continuer à Aimer. Les objectifs sous-jacents sont le confort global des personnes en situation palliative et l’importance des soins palliatifs à domicile.

    Cette vidéo a vocation à lever le voile sur l’Amour en soins palliatifs et à ériger la dimension intime comme vecteur possible du confort global des patients et de leurs proches. Elle tend à éveiller les professionnels à l’importance de cette dimension et à ouvrir le dialogue entre ces derniers, les patients et leurs proches.

    Poignant, En Corps et Encore, Les relations affectives et sexuelles en soins palliatifs est un film documentaire de 15 minutes de L'Estey Mutualité Une coproduction La Pure Prod et Les Embobinés Musique Nicoco - Palpitations

  • VIVANTE film d'Anoushka

    VIVANTE.jpeg

     
    Les assistantes sexuelles, fondamentales mais menacées.
    Ce métier trop méconnu et traqué par la loi française, bien que d'utilité publique, est mis en avant dans le film VIVANTE d'Anoushka.
     
    La réalisatrice explique que le choix de la réalisation de ce long métrage pornographique est un sujet politique qui s’appuie sur son expérience personnelle d’une personne vivant avec un handicap  
    «Il était important pour moi de parler de ce métier et donc du handicap visible (ou non) parce que c'est une partie de ma vie. Depuis un peu plus de dix ans, je souffre d'une maladie chronique. Au tout début, j'avais énormément de douleurs et je pensais que ma vie sexuelle était bel et bien terminée… Comme le dit le personnage de Louisa dans le film, pour moi tout était "cassé" à ce niveau-là. La vie faisant, les choses se sont améliorées et j'ai pu progressivement me reconnecter à mon corps. Cette maladie —non visible— est assez handicapante au quotidien, et j'aurais tellement aimé à l'époque connaître l'existence de l'assistance sexuelle.»
    «Sans prétention aucune, j'espère que ce film pourra éveiller les consciences sur nos privilèges de valides, et nous faire comprendre qu'à tout moment on peut se retrouver dans une situation délicate (en handicap ou en trauma). Cela n'arrive pas qu'aux autres…» 
     
  • Mon nom est Clitoris

    Mon nom est clitoris.jpgNous vous avons parlé dernièrement du clitoris, sujet sensible, au propre comme au figuré. Nous avons voulu vous le faire découvrir par une approche "technique", sa forme, sa fonctionnalité et ses bienfaits.

    Aujourd'hui, comme nous vous l'avions promis, nous vous parlons du documentaire "Mon nom est clitoris" qui sort aujourd'hui dans les salles.

    Un documentaire qui a déjà reçu de nombreux prix et qui dynamite les clichés sur la sexualité féminine. Les deux jeunes réalisatrices nous dévoilent une exploration sans complexe ni fausse pudeur du plaisir au féminin. Des ressentis enfouis au plus profond de nous-même...

    A leurs yeux, l’effacement du clitoris est le symbole de la méconnaissance et de la censure de la sexualité des femmes cisgenres. Il était donc primordial, pour elles deux, de le visibiliser.