26/09/2019

La vie sexuelle inattendue d'une étoile de mer

Laetitia REBORD.jpg

Lætitia REBORD - TEDxAnnecy

 

En situation de handicap moteur et de grande dépendance physique, Lætitia nous raconte comment elle est passée d'une vie de célibataire sans aucune sexualité jusqu'à l'âge de 35 ans, à sa rencontre avec son compagnon, avec lequel elle découvre un épanouissement sexuel qu'elle n'aurait jamais soupçonné. Malgré les particularités que le handicap impose, elle nous montre que rien n'est impossible ! Un sujet universel, simple et tellement beau !

Elle est intelligente, belle et drôle ! C'est un régal de l'écouter.

Son histoire :
Grenobloise, d’origine savoyarde, encore dans la fraîcheur de la bonne trentaine bien tassée, elle est traductrice pour le service marketing d’une grande entreprise et exerce par télétravail à mi-temps. Elle est également formatrice occasionnelle pour futurs auxiliaires de vie dans un organisme de formation dont l’ambition principale est que les formateurs soient des personnes concernées par le handicap. Depuis quelques années, elle est
la vice-présidente (et bientôt présidente) de l’Association pour la Promotion de l’Accompagnement Sexuel (APPAS). Elle est en couple depuis deux ans avec un alsacien de 37 ans qui travaille dans le sud de la France. Enfin, elle est atteinte d’une maladie génétique, l’amyotrophie spinale, depuis sa naissance. Celle-ci la paralyse entièrement mais n’atteint en aucun cas sa sensibilité. 

19/09/2019

"Laissez moi aimer" sur ARTE le 25 septembre à 22h30

Un hymne à l'amour.PNG

De jeunes handicapés assument leurs désirs et prennent le risque d’aimer dans le documentaire "Laissez-moi aimer"

Sur Arte

le mercredi 25 septembre à 22h50.

 

«Je veux que chacun des téléspectateurs, à l'issue du film, jugent sexy les handicapés» déclare la réalisatrice du touchant documentaire, Stéphanie Pillonca (Je marcherai jusqu’à la mer, Un amour absolu), qui filme avec une grande délicatesse ceux qui pensaient ne pas ou plus pouvoir trouver l’amour, comme Pierre, jeune victime d’un AVC qui a craqué pour Aurore atteinte d'une maladie génétique rare, une «enfant de la Lune» dont la peau réagit dangereusement aux expositions au soleil et qui n’a pas de cheveux.

Il y a aussi Thomas, infirme moteur cérébral, qui vit une histoire d’amour avec un jeune valide, Maxime. «J’avais presque fait une croix sur l’amour, tellement blindé pour ne pas souffrir. J’ai eu du mal à ouvrir mon cœur», dit-il.

Et c'est un peu le point commun de toutes les personnes en situation de handicap qui apparaissent dans ce documentaire qui sait prendre son temps, et touche à la grâce avec ses séquences de danse. Elles ont été tournées à l’association Au nom de la danse, fondée Cécile Martinez. La chorégraphe n'a pas son pareil pour faire tomber les barrières entre personnes valides et personnes en situation de handicap…

 

A voir absolument...

 

17/09/2019

L'association Corps Solidaires a fêté ses 10 ans

Logo Corps Solidaires.png

 

Le 7 septembre dernier, à Genolier près de Genève, Corps Solidaires a fêté son dixième anniversaire. Depuis sa création en 2009, une équipe de bénévoles assure la mise en relation de bénéficiaires avec des accompagnant-e-s sexuel-le-s, en Suisse comme en France.

Corps Solidaires s’attache également à transmettre son savoir-faire et son savoir-être : 14 séminaires de formation ont été organisés au fil des années. Ces stages de 3 jours jalonnent des cycles menant à une certification. La cérémonie du 7 septembre marquait d’ailleurs la fin d’une formation en accompagnement sensuel et assistance sexuelle. De nouvelles personnes ont prêté serment de respecter la charte de Corps Solidaires avant de recevoir leur certification.

Parmi les personnes présentes se trouvaient des membres du CA de CHS-OSE, des intervenants de la formation ainsi que le président de l’association « Sexualités et Handicaps Pluriels » (SEHP) Hubert Vuagnat, accompagné de quatre membres de son CA (ou comité). Toutes et tous ont été impressionnés par l’atmosphère de sérieux et de bienveillance qui marquait cet événement.

Souhaitons que Corps Solidaires reste fidèle à ses valeurs pendant de nombreuses années, pour l’épanouissement des bénéficiaires qui font appel à ses services.

10 ans.jpg