12/03/2013

Revue de Presse pour le film "The Sessions"

Plusieurs articles sont parus dernièrement dans la presse suite à la sortie du film "The Sessions".

Ces articles évoquent bien évidement la question de l'assistance sexuelle. Mais ils parlent également des difficultés, de la frustation et de la souffrance que les personnes en situation de handicap rencontrent.

Souhaitons que cet intérêt médiatique nous aide à faire progresser notre cause.

http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sante/info-s...

http://sexologie.blog.lemonde.fr/2013/03/04/assistance-se...

http://blogs.mediapart.fr/blog/marcel-nuss/050313/les-opp...

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/La-gueule-de-...

http://www.lavie.fr/actualite/societe/les-personnes-handi...

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante--the-sessions-...

http://www.telerama.fr/cinema/films/the-sessions,437907.php

http://www.leparisien.fr/cinema/critiques-cinema/the-sess...

 

 

21/01/2013

Portrait de Marcel Nuss, pour le journal Libération

A l'occasion de la sortie de son nouveau livre « Je veux faire l’amour », la presse s’est beaucoup intéressée à Marcel Nuss, grand militant en faveur du droit des personnes en situation de handicap à une vie sexuelle épanouie. Quentin Girard, du journal Libération, l’a rencontré, et en a dressé un beau portrait.

Cliquez ici pour accéder à l’article, paru le 4 janvier dernier.

18/01/2013

« Profession : assistante sexuelle »

Le 7 janvier dernier, un dossier de TV5 Monde, la chaîne internationale de télévision francophone, a été consacré à Rachel Wotton, femme militante et assistante sexuelle dans une province d’Australie. Cette femme a été suivie dans le cadre du documentaire « Scarlet Road », film dans lequel les assistants sexuels et les personnes handicapées ont la parole.

D’après Rachel Wotton, l’assistance sexuelle est « un service essentiel et légitime pour les personnes handicapées privées d’autonomie ». Pour certains de ses partenaires, elle intervient aussi dans le cadre d’une thérapie (anxiété, dysfonctionnement érectile, etc.).

Elle a l’ambition de sensibiliser l’opinion publique à sa profession, grâce à des conférences à travers le monde. Malgré la force de son combat, cette profession est toujours taboue et marginalisée dans la plupart des sociétés, car trop souvent assimilée à la prostitution, notamment dans le cadre législatif.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici